… bâtisseur & démolisseur

jean-pierre raynaud - rachel whiteread - gregor schneider… et bien d’autres

Certains artistes décident de vivre une marginalité choisie. Cette marginalité s’exprime par l’architecture. Ils partent à la recherche de l’esthétique d’un lieu idéal et leurs constructions gagnent une valeur spirituelle, voire presque d’être. Homme ou femme-maison, Absalon, Louise Bourgeois, Jean-Pierre Raynaud, Kurt Schwitters et bien d’autres… inaugurent une poétique de l’œuvre totale, liant étroitement le personnel et l’universel avec l’architecture, la sphère intime et le chaos destructeur. Ce fantasme de lieu idéal s’accompagne parfois du désir de protection des agressions du monde extérieur, la maison devient alors un véritable bunker.

Parallèlement à ces logiques, d’autres artistes s’appliquent durablement à analyser le rapport entre l’espace construit et l’individu (labyrinthes, moulages d’espaces, découpages, démolition), ainsi que les interactions entre le lieu et la perception. Ils créent des installations où le spectateur est invité à affronter ses peurs, éprouver ses superstitions et questionner ses croyances. Ce corpus d’artistes constructeurs, de Daniel Buren à Pedro Cabrita-Reis, d’Antonio Gallego à Tadashi Kawamata, de Gregor Schneider à Rachel Whiteread développent des pratiques singulières de l’architecture et suggèrent des passages vers des dimensions plus immatérielles. Lorsque les artistes prennent la posture du bâtisseur/démolisseur, le monde se hérisse de chicanes et les gravats s’amoncellent !

English

Contact

127, boulevard de Ménilmontant - 75011 PARIS
16, place du Palais - 33000 BORDEAUX info@connaissancedelart.com
Tel : 09.67.09.27.65

Dernière news

Rejoignez-nous sur Instagram

du 9/02/2019

> Lire la suite

Site réalisé par Moon Websites (Agence web Paris)