Accueil du site > Conférences > Arts numériques > Quand les synesthètes préfigurent l’interactivité

Quand les synesthètes préfigurent l’interactivité

Intervenants : Vincent Mignerot et Anne-Marie Morice Quand les synesthètes préfigurent l’interactivité

Pourquoi dit-on que certaines couleurs sont chaudes, ou froides, certains sons aigus ou bas ? Le terme de synesthésie, souvent utilisé pour métaphore dans le jargon artistique, a été introduit au 19e siècle par la révolution romantique et son culte de la sensibilité. La synesthésie, l’art de combiner plusieurs sources sensorielles dans une même perception, en arrive à fonder un programme d’interdisciplinarité artistique et aboutit à l’utopie d’une « oeuvre d’art absolue ». Les auditions colorées de Kandinsky par exemple ont permis au maître de l’abstraction de concevoir sa théorie des correspondances entre couleurs et sons. L’informatique et ses nouvelles méthodes de création, la programmation, permet par sa puissance de calcul et le développement d’interfaces de créer en tenant compte de l’interactivité et du temps réel. Le temps, l’espace, la couleur, l’image, le son peuvent en théorie être numérisés et fusionnés. Au même moment, la synesthésie en tant que phénomène scientifique est également un sujet d’étude très actuel dans le domaine des sciences. Les découvertes actuelles nous en apprennent beaucoup sur la façon dont notre appareil perceptif et sensoriel fonctionne. L’addition des possibilités artistiques et des découvertes scientifiques ouvrent un nouveau champ à la création.

English

Contact

127, boulevard de Ménilmontant - 75011 PARIS
16, place du Palais - 33000 BORDEAUX info@connaissancedelart.com
Tel : 09.67.09.27.65

Dernière news

ALL OVER PARIS

du 5/11/2017

> vendredi 15 décembre 2017

> Lire la suite

Site réalisé par Moon Websites (Agence web Paris)