Alfred Hitchcock

La traversée des apparences

L’art d’Alfred Hitchcock ne peut exister que par le cinéma, comme Wagner ne peut être vu et entendu que par l’opéra. C’est sans doute l’une des causes de la fascination que cette œuvre exerce sur le public et sur les autres cinéastes. Si cette œuvre traverse le temps sans qu’elle semble en être affectée, c’est sans doute qu’au-delà des modes et des écoles, elle a encore quelque chose à nous dire. Le cinéma d’Hitchcock est un cinéma du faux et qui s’avoue comme tel ; Il perfuse jusqu’à la matière même de l’image, ce qui paradoxalement lui procure un aspect d’une grande modernité. Chez lui le faux n’est pas seulement le contraire du vrai, il est avant tout ce qui semble être ; le monde d’Hitchcock est un monde d’apparences. Les signes qui trahissent le faux sont presque toujours portés par des objets truqués, détournés de leur usage et des personnages qui ne sont pas ce qu’ils paraissent, qui ont une double identité ou qui n’existent pas : Rebecca, Les 39 marches, Vertigo, La mort aux trousses, Psychose, Complot de famille... A partir d’une analyse systématique conduite sur la notion de faux, croisée à des éléments biographiques, la conférence, appuyée sur un mémoire universitaire, mais totalement visuelle, propose à l’auditeur d’explorer l’œuvre et ses éléments constitutifs dans une transversalité qui fait sens et révèle une clé restée inexplorée malgré le grand nombre d’exégèses de l’œuvre.

English

Contact

127, boulevard de Ménilmontant - 75011 PARIS
16, place du Palais - 33000 BORDEAUX info@connaissancedelart.com
Tel : 09.67.09.27.65

Dernière news

ALL OVER PARIS

du 5/11/2017

> vendredi 15 décembre 2017

> Lire la suite

Site réalisé par Moon Websites (Agence web Paris)